Corinne Mennesson Llerena — La baraka

Il est 18 h. Ils sont tous là, la Marine, le François, Jean-Luc, Nath et les autres. Avec moi, ça fait douze. Toujours le même rituel, ça se bise et ça discutaille cinq minutes avant de passer aux choses sérieuses. J’ai topé la table près de l’armoire où on stocke les paquets de cartes, les... Lire la suite →

Gilles Verdet — Débat hors d’âge

C'est Riton qu'a eu l'idée. C'est toujours lui qu'a les meilleurs idées. Karim et moi, nous on est toujours partants pour la marrade. Alors forcément, on a foncé. On l'a rejoint là-bas. En scoote. Il nous avait refilé rencart à Saint Cloud. Et nous attendait déjà, devant la grille, avec son air de finaud et... Lire la suite →

Thomas Vinau — Le mot de la fin

Il avait beau chercher et rechercher, éplucher chaque page de son Petit guide de survie rédigé par un ancien paramilitaire des forces anglaises, équipé d'une couverture étanche et référençant (pour la modique somme de vingt-et-un euros cinquante) avec moult détails indispensables toutes les techniques et pratiques nécessaires en milieu hostile allant du désarmement de terroriste... Lire la suite →

Marilyse Leroux — Jeu de billes

Ça fait un moment que je suis là, collé à mon mur, à me répéter mes sornettes. Soudé à la paroi serait plus juste si je veux me la causer riche. Je n’y peux rien, le don d’invisibilité, c’est une seconde nature chez moi. Facile. Je m’installe, couleur muraille, toujours au même poste, entre l’escalier... Lire la suite →

Lou Prax — La Piperade

Scène 1 : Dans le salon, Elle, Lui Elle : Ouf, c’est la fin de la semaine et c’est la fin de la campagne. Tu en as pensé quoi de cet entre-deux tours ? -Lui : Entre deux tours je te laboure, entre deux seins je joue, je viens, entre deux fesses je pousse, te... Lire la suite →

Bénédicte Loubère — Contre l’obscurité

Regarder le ciel, un bleu immense, me réapproprier la couleur bleue. Ne pas dormir, trouver le sommeil, le perdre à nouveau, la nuit est noire, coller mon corps au sol, tout est réel. Penser, panser, Brahms Intermezzo no:2, l’italien n’est pas une langue fasciste. Lire des textes, ceux de James Baldwin : « J’imagine qu’une... Lire la suite →

Xavier Bonnet — Isoloir

Le bruit métallique des anneaux coulissant sur leur tringle vrilla douloureusement mes oreilles. J’entrai dans l’isoloir circonspect, avec un œil de futur locataire qui visite un appartement, sachant déjà qu’il ne vivra pas là. J’empoignai le rideau vert bronze vaguement plissé avec plus de délicatesse que pour l’ouvrir, le refermant en l’ajustant comme, lorsque à... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑